Duché de Ravel
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyage de Noce

Aller en bas 
AuteurMessage
Elienore

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Voyage de Noce   Lun 12 Mar - 18:53

[Moulins - Domaine de l'Aubépine - Jour du départ. ]

Depuis le retour au domaine et la décision de partir en voyage, un bon mois était passé. Le voyage se préparait doucement. Il avait été un rien repoussé en raison du climat. La neige et le froid n'étant pas le mieux pour un voyage en amoureux. Le jour tant attendu était enfin arrivé et depuis le matin une espèce de tempête régnait sur l'Aubépine.

Voilà des semaines qu'elle faisait et défaisait les malles. Elie avait toujours du mal avec les bagages. Elle avait commencé par entasser dans sa chambre tout ce qui lui semblait indispensable: Jupons, robes de voyages, robes d'apparat, robes de jour et du soir, chapeaux, chemises, bas , braies, chausses, bottes, ceintures, bas, bustiers... le tout en quantité épouvantable. Ensuite on était passé aux parfums, brosses à cheveux, peignes, bijoux...
Après plusieurs jours d'inventaire et l'aide précieuse d'Alix, il avait fallu se rendre à l'évidence. Il était parfaitement impossible d'emporter 7 malles en voyage. Phoe avait regardé le fatras d'un oeil moqueur puis avait prit son épouse dans ses bras en l'embrassant dans le cou et lui soufflant dans un rire contenu.


Tu voyages léger ma chérie!

Elle l'avait regardé d'un oeil courroucé. Non pas qu'elle lui donnait tord, bien au contraire. Mais était-il vraiment obligé de pouffer de rire en voyant ses bagages?
Comment parvenait-il a n'avoir qu'un simple sac de voyage pour partir plusieurs mois?


Je crois que je vais faire un second tri...

En fait il y en avait eu un second, un troisième et même un quatrième pour enfin terminer avec une seule malle. Elle était immense mais unique et tronait fièrement dans le hall d'entrée.



Ils étaient sur le départ. L'étalon de Phoe était tout arnaché et attendait son cavalier en renaclant. Sa jument, plus docile, avait été attelée à une petite charette qu'Elie conduirait. Il ne restait qu'à charger sa malle et dire au revoir à la maisonnée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébé

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 21/11/2011
Localisation : Dans le ventre de maman

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Lun 12 Mar - 19:56



L'aventure à débuté il y a de cela déjà 2 ou 3 semaines.
Je me souviens d'une explosion, puis une grande bousculade. On courrait tous dans tous les sens. Certains se sont perdu dans le noir. Moi j'avançais droit devant, dépassant les autres pour arriver le plus vite possible à la petite lumière qui scintillait tout au bout du tunnel. Alors je l'ai vue, belle et tentante comme un bonbon rose. Ils étaient déjà plusieurs autour d'elle , voulant la garder pour eux seuls.
Je leur ai dit :


" Pousser vous les gars, elle est à moi la baballe et je partage pas".

J'ai foncé tête la première, encore et encore, poussant ceux qui étaient sur mon chemin. Je devais être le gagnant, obligé.
Enfin je suis entré et c'était encore plus beau dedans que dehors. Rose nacré, je voyais des étoiles et des étincelles de lumières fantastiques. J'étais au paradis!
Je me suis mis à grandir, grandir , grandir tout en roulant. Puis je suis arrivé dans un endroit sombre mais accueillant. Il faisait chaud et tout était doux. Je me suis accroché de toutes mes forces, m'installant confortablement. Il y avait du bruit autour de moi.


Toc...toc-toc...toc...toc-toc...

Au début j'avais un peu peur de ce bruit. Maintenant j'y suis habitué, il me rassure, j'aime l'entendre tout le temps. Il y a parfois d'autre sons. J'entends une voix très clairement, elle est douce et tendre. Je ne sais pas pourquoi mais je l'aime très fort. Je souhaiterais qu'elle me parle à moi mais elle ne semble pas m'entendre, ni même savoir que j'existe. Je l'ai baptisée "maman".
Depuis quelques jours j'ai des petits doigts qui se sont formés. J'essaye d'attraper le cordon et de le tirer pour qu'on découvre ma présence mais rien n'y fait. C'est vrai que je suis encore bien petit, pas plus gros qu'un petit pois.
Il y a aussi parfois d'autres voix, des douces comme celle de maman mais plus éloignées et puis des très graves. Une en particulier me plait beaucoup, elle s'appelle "papa".
Papa non plus ne sait pas que j'existe. J'espères que mes voix m'aimeront autant que je les aime.

Aujourd'hui c'est curieux, je suis bousculé tout le temps. Les voix se font beaucoup entendre et les toc toc toc vont encore plus fort. Je ne sais pas ce qui se passe .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoenyx92

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 46
Localisation : La ou son coeur s'est posé

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Dim 18 Mar - 20:25

(A l'heure du départ)

Élie l'avait une fois de plus surprit, cette femme était une merveille de surprise surtout concernant un sujet aussi important que les malles de voyages. Elle qui était si coquette et toujours magnifiquement apprêté avait réussi le double exploit d'avoir cocu une malle de voyage unique, ce qui en soit était presque un miracle mais aussi d’être prête en temps et heure, ce qui la relevait carrément du prodige.
Certes la malle était imposante et lourdement chargé mais rien que pour cette petite merveille d'organisation, il l'embrassa passionnément.
De toute façon pour lui la moindre occasion de la toucher était bonne, et si l’occasion manquait, il en trouverait comme un mystérieux anniversaire d'un chat qu'il n'avait pas, peu importe le mensonge tant que la douceur de sa peau se faisant sentir sur la sienne.
Aider de Guy, il charge l’imposante malle sur la charrette et prépara les chevaux, le moment était d'importance, un voyage tant attendu allait débuter, voyage long mais au combien savoureux.
Toute la maisonnée s’était rejointe sur le perron à l'heure du premier claquement doux de fouet mettant en branle la petite caravane que formaient les jeunes mariés.
Bertrande avait l'air des mauvais jours, celui de voir partir sa fille aux confins du royaume, il la rassura de son sourire le plus sincère lui promettant de prendre soin de sa fille comme il n'avait jamais veillé sur quelqu'un.
Alix et Lison se tenait droite, la camériste sourire aux lèvres, se disant surement que les nuits de la maison allaient redevenir plus calme, Lison le visage plus fermé surement mué par la même inquiétude que Bertrande.
Ce bon vieux bougre de Guy semblait déjà chaperonner les trois femmes, se tenait aux cotés de Bertrande, sa lourde paluche posé sur son épaule, signe de son attachement à la maison mais était-ce le seul signe que ce geste voulait bien exprimer.................
Adieu de rigueur, échanges de promesses de donner des nouvelles et de prendre soins les uns des autres, l'heure du départ avait sonné. ils étaient déjà partis que déjà Vol-au-vent tournoyait dans le ciel de l'Auvergne reprenant avec plaisir semblait il son rôle de guetteur d'avant-garde.


(Quelques jours plus tard)

La Bourgogne avait été traversé sans encombre, bien triste Bourgogne ou les tavernes étaient bien vide et si peu de monde croisé. Seul Nevers avait fait exception, l'animation y était apparent active et si un maudit bougre trop bien connu du couple n'y résidait pas, ils s'y seraient peut être arrêté plus.
Le Lyonnais semblait dans le même état, pas mieux, pas pire, qu'importe, c’était bien sur les chemins que les deux amoureux se sentaient libre et heureux d’être ensemble.
Souvent Phoe attachait son étalon à la charrette et venait se glisser sur le banc aux cotés de sa belle, tenant les rênes d'une main, l’enlaçant tendrement de l'autre, rassuré par son fidèle et puissant volatile régnant sur les airs à l’affut, gardant néanmoins ses sens aux aguets.
Ils prenaient leurs temps et avançaient à allure douce, prenant le temps de s’arrêter par moment pour manger un morceau, se détendre les jambes engourdis par ce long voyage, ou même encore visiter un fourré accueillant d'herbes épaisses.
La communion entre les deux époux est parfaite, ils vivent ensemble ce grand moment tant attendu..................



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elienore

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Lun 19 Mar - 16:13

[Valence - Bien des jours plus tard. ]

Le voyage se déroulait merveilleusement bien.

Arrivé à la tombé de la nuit à Nevers, ils avaient loué une chambre d'auberge pour leur première étape. Les nuits étaient encore fraiche et Elie n'avait pas eu envie de la passer en pleine nature autour d'un feu de camp. La journée du lendemain avait été très agréable. Nevers était animée, le marché regorgeait de bonnes chaires et de boissons. Si les effluves du bœuf bourguignon lui avait soulevé l'estomac jusqu'à la nausée, en revanche le pain d'épice nommé nonette avait fait son bonheur. Elle s'en était gavée à outrance en achetant même une quantité folle pour le reste du voyage. Un petit regard de son époux lui avait fait comprendre qu'il comptait bien qu'elle partage avec lui. Elle lui avait sourit en retour et lui avait tendu un tout petit morceau, fourrant en même temps le reste de la tranche dans sa propre bouche.
La soirée en taverne avait été un peu spéciale. Il n'était pas toujours simple de s'intégrer dans une conversation surtout quand on assistait à un drame familial. Elie et Phoe s'étaient repliés dans une autre taverne, ne comprenant rien aux histoires de jalousie.
Ils avaient rencontré un ancien moulinois bien connu pour son obséquiosité et l'avait retrouvé égal à lui même...le temps n'opérait aucun changement sur certain.

La suite du voyage avait été reprise à la tombée du jour pour rejoindre Autun. A part de fabuleux fromages tel que l'Époisses la ville était plutôt morne. Même constat pour Chalon et Mâcon.
Les jeunes mariés se contentaient de se désaltérer d'un petit verre de vin de Chardonnay, parfois agrémenté d'un peu de ce sirop de cassis qui était fabriqué près de Dijon, puis reprenait la route. Il était étonnant de voir des villes si vide alors que les voyageurs sur les chemins étaient nombreux.

Les amoureux prenaient leur temps, voyageant à la lenteur des limaçons qui pullulaient dans cette région. Les pauses déjeuner dans les bois étaient douces surtout quand elles s'allongeaient en pauses câlins dans l'herbe tendre de ce début printemps. Le temps changeait de jour en jour se faisant plus clément. Le soleil réchauffant la nature autant que leurs cœurs.

Quittant la Bourgogne pour le Lyonnais-Dauphiné, ils n'y avaient pas croisé plus de monde à Lyon, qu'à Vienne ou Valence.
C'est à Lyon qu'un pigeon était presque tombé sur ses genoux. Elle avait rapidement ouvert la missive et reconnu l'écriture de son petit frère. pfff voilà que lui aussi se moquait de sa facheuse tendance à emporter trop de malles. Les hommes, je vous jures...ils ne se rendent pas compte de l'essentiel vital d'une femme.

Citation :
Bonjour ma grande soeur adorée,

le voyage se passe bien oui, mais il commence a être long. Heureusement il est bientôt fini et mercredi nous seront à Narbonne. On n'en bouge plus et j'attend ta venue avec ton époux avec impatience.

Tu m'impressionneras toujours avec le nombre de robes et autre froufrous que tu es capable d'emmener, même pour un voyage ... 7 malles t'as fait fort ! Mais en attendant, je plaind ce pauvre Phoe a qui tu n'as pas du laisser beaucoup de place pour ces affaires à lui.
Je te taquine ma grande soeur et je sais que tu le comprend parfaitement.

A très bientôt.
Je t'embrasse tres tres fort

Ton petit frère
Gab

Elle avait rangé la lettre dans sa poche. Il serait toujours temps de répondre plus tard.

Elie avait abandonné depuis la veille ses robes trop ajustées pour une jupe simple et une chemise ample. L'absence d'Alix ne lui permettait pas de se changer aisément et elle avait choisi la facilité. De plus sa gourmandise avait des conséquences fâcheuses, elle se sentait un peu engoncée dans ses corsages. Elle s'était promis de surveiller un peu plus son alimentation. Phoe allait se retrouver à la fin de leur voyage avec une épouse ayant le double de son volume initial.
A Vienne elle avait déjà oublié sa promesse faite à elle même et s'était régalée de ravioles au fromage et de bugne en dessert. Elle avait regretté de ne pas pouvoir goûter les tartelettes aux myrtilles, la saison n'étant pas encore assez avancée pour récolter les petits fruits bleus. Pour se donner bonne conscience elle avait aussi acheté un flacon d'alcool de poires pour sa douce Méli

Pour l'heure ils étaient sur le chemin les menant à Montélimar, dernière ville du Duché avant de passer la frontière pour le Languedoc.
Phoe l'avait rejointe sur la banquette de la charrette. Son étalon attaché à l'arrière ne semblait pas vraiment apprécier ce train de croisière.
Le doux balancement de la charrette la berçait, elle sentait ses yeux se fermer inexorablement alors qu'elle tentait de rester bien éveillée. D'une voix un rien ensommeillée elle demanda à son aimé.


Nous pourrions faire un arrêt plus long à Montélimar, mon cœur?
Je rêve d'une bonne nuit de sommeil dans un lit moelleux.
J'en profiterai pour écrire à Méli. Elle doit se demander où nous en sommes.
Je dois donner des nouvelles à Gab aussi. Il nous attend avec impatience.


Elle ne parvenait pas à se débarrasser de la fatigue accumulée lors des préparatifs du voyage. Faire et défaire les malles l'avait épuisée plus qu'elle ne l'imaginait. Régulièrement elle posait sa tête sur l'épaule de son mari et s'assoupissait en l'écoutant bavarder de tout et de rien. Elle lui souriait alors reconnaissante quand il déployait la couverture sur elle et lui disait.

Dors mon ange, je veille sur ton sommeil.


Dernière édition par Elienore le Mer 21 Mar - 18:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébé

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 21/11/2011
Localisation : Dans le ventre de maman

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Lun 19 Mar - 18:19



J'ai presque 7 semaines maintenant. Je me développe très vite et ne ressemble plus à un tétard. Après mes mains se sont mes bras, mes jambes et des petits pieds qui ont poussé sur mon corps. Ma tête est énorme avec des toutes petites oreilles. J'espère que je ne vais pas rester comme ça...je suis trop pas beau!
Je me développe mais je ne grandit pas beaucoup, à peine 2 centimètres. Toujours bien au chaud dans le ventre de maman, personne ne connait encore mon existance. Cela devien frustrant, pourtant je fais tout pour signaler ma présence.
Je bouge mes bras et mes jambes, je rebondis dans tous les sens mais ça n'a pas beaucoup d'effet autre que de dépenser mon énergie. Alors je suis obligé de puiser dans celle de maman, la pauvre doit être bien fatiguée. Pour grandir je dois manger aussi, c'est ma principale occupation. J'ai faim tout le temps. Il me suffit de tirer sur le gros cordon et hop ça vient. C'est magique comme truc , j'adore. J'en use et j'en abuse. Parfois il y a des trucs que je n'aime pas. Je donne un grand coup de tête dans l'estomac de maman dans ces cas là. Elle aime pas ça maman, je sens son ventre se soulever et elle le presse avaec sa main.
Moi j'aime bien parce que ça me fait comme une caresse.
Depuis quelque temps un petit toc toc toc est venu se joindre au grand qui me plait tant. Je me suis demandé d'où il venait...vous allez pas me croire mais il vient de moi, de ma poutrine. C'est drôle non?

Il y a plusieurs jours que des voix que j'aime entendre ont disparu. Je ne sais pas où elles sont. Il fait bien plus calme aussi autour de moi mais heureusement les voix de maman et de papa sont toujours là, ça me rassure. Je veux pas qu'elles partent.
Je suis un peu fatigué. Je vais dormir doucement bercé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elienore

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Mer 21 Mar - 18:09

[Montélimar - 2 jours plus tard. ]

Voilà deux jours qu'ils étaient à Montélimar sans rencontrer personne ou presque. Dieu que ces villes désertes étaient déprimantes.
Malgré tout deux bonnes nuits dans un lit confortable lui avaient fait le plus grand bien. Ce matin les vilaines cernes bleutées qu'elle portait sous les yeux avaient presque complètement disparues. Un peu d'eau de bleuets les effacerait totalement.
Après un solide petit déjeuner, la fatigue ne calmant pas ses fringales, elle s'était installée à la petite table de leur chambre avec son matériel d'écriture.
La veille elle avait fait des amplettes sur le marché de la ville et outre le nougat acheté en grande quantité elle avait aussi acheté quelques flacons de l'alcool local pour ses amis. Souvent sur le chemin elle pensait à eux tous. Méli, Traps et Arthur restés à Moulins. Sofio , Morphey et Ninon étaient-ils toujours en Lorraine? Elle n'en savait rien et profita d'un peu de temps libre pour prendre de leur nouvelles.

Elle débuta par une missive pour leur filleule adorée.


Citation :
Chère Méli,

Voici presque 10 jours que nous avons quitté Moulins pour notre voyage de noce.
Tout se passe très bien pour ton parrain et moi, mais nous déplorons le peu d'animation dans les villes que nous traversons.

Nevers était sans aucun doute la plus active. Nous y avons croisé Valentin, toujours égale à lui même...obséquieux à mourir. J'ai cru un instant qu'il allait me lécher les pieds tant il avait d'éloges à mon égard: Le meilleur des professeurs de la plus prestigieuse des grandes universités du Royaume et même du monde...Tu vois le genre, presque à vômir. Il te transmet toutes ses félicitations pour ton future diplôme.
Autun, Chalon, Macon, Lyon et Vienne étaient desertes. Un peu plus de monde à Valence mais surtout des voyageurs. A croire que la population locale se cache. Nous croisons presque plus de monde sur les chemins que dans les villes.
Depuis hier nous somme à Montélimar et la réputation de son nougat n'est pas exagérée, il est délicieux. Je t'en ai acheté un gros bloc. J'espère que je parviendrai à le garder intacte jusqu'à notre retour. C'est fou ce que ce voyage m'ouvre l'appétit, je vais rentrer à Moulins énorme.
Ne t'inquiète pas j'ai aussi songé à la boisson. Quelques flacons de vin bourguignons et d'alcool de poires du dauphiné sont dans la charette.
Ce soir nous reprenons la route pour le Langudoc. Nous ferons une halte à Narbonne pour une petite semaine afin que je rencontre la dernière née de mon frère Gabriell.

Je t'embrasse bien fort ainsi que Traps et Arthure.
Vous nous manquez.
A bientôt pour d'autres nouvelles.

Ta marraine Elie et ton parrain Phoe.

Elle sabla sa lettre et la roula avant de la cacheter avec la cire rouge prévue à cet effet. Elle siffla son pigeon Proxy et attacha le parchemin à sa patte avant de le lacher par la fenêtre
Il lui restait quelques heures avant le départ, elle alla rejoindre Phoe à la taverne. Un courrier du douanier les avait prévenu de l'état de siège, ils devait quitter le Lyonnais-Dauphiné dans les plus brefs délais.
Peut être y rencontrerait-il un voyageur ou un habitant de la ville...on pouvait toujours espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elienore

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Lun 26 Mar - 18:06

[Bézier - Bien plus tard ]

Depuis quelques jours ils longeaient la côte de la méditerranée qu'Elienore découvrait pour la première fois. La route les mènerait de Nîmes à Narbonne pour une longue pause avant de rentrer à nouveau dans les terres et la montagne pour rejoindre l'océan. Le paysage qui se déroulait devant leurs yeux était magnifique et entre deux siestes la jeunes femmes ne se lassait pas de contempler le bleu vert de la mer se mêlant à l'azur du ciel. Même la végétation était très différentes de leurs volcans d'Auvergnes, plus abondantes et touffues.

La veille à Bézier, le petit Proxy était revenu à tire d'aile pour apporter la réponse de leur adorable filleule.
Elienore et son époux passait une bonne soirée en compagnie d'autochtones, fait à souligner tant cela était rare, quand le pigeon vint se poser devant sa maitresse. Petit mot d'excuse avant de dérouler impatiemment le parchemin et de lire les quelques lignes de l'écriture fine de Mélisandre.


Citation :
Marraineeee !!!!

10 jours???? Ça me semble une éternité que vous êtes partis !!!
Que je suis contente de recevoir une missive de toi et de parrain !!!!
Cela m'étonne pas du tout le manque d'animation dans les villes, car pleins de voyageur me dise que Moulins est une ville très aminé par rapport à la leurs ou celles qui visite !
Pour Valentin...Désespérant ! lui qui pensait que j'allais pas réussir à Belrupt. Paf dans les dents ! enfin bon.

Ah j'aime lire que vous pensez à moi pour l'alcool est la nourriture, j'en salive rien que de t'attendre dire nougat, vin ect....
Ta bien raison en tous cas d'en profiter !!!! et puis toute façon tu reviendra avec des kilos en plus c'est sur, car si tu tombe pas enceinte pendant ton voyage c'est que parrain fait mal son travail hihi....
Si vous passez par Montpellier, tu donnera le bonjour à un certains Pepino.

Ici à Moulins, c'est calme, il y à Paleonopsis, je sais pas si vous la connaissez qui est revenue avec sont compagnon, rien de plus.

Je vous embrasses aussi très fort,
Vous me manquez !!!!

Hâte de recevoir d'autres nouvelles
Votre filleule adoré Méli.

Elie ne put retenir un grand éclat de rire en lisant la missive. Ainsi donc son époux faisait mal son travail conjugal...si elle savait! Elienore n'avait jamais été aussi épanouie. Sous le regard interrogateur de son mari , elle lui avait donné le parchemin pour qu'il en prenne connaissance à son tour. Il avait rit lui aussi en disant que Méli ne devait pas connaitre la côté coquin de sa marraine.
L'après-midi touchant à sa fin ils avait quitté Bézier pour prendre la route de Narbonne. Après quelques lieus et la nuit tombante, la jeune femme s'était endormie le sourire aux lèvres et la tête posée sur les genoux de son époux.


[Narbonne - Le lendemain matin - Première grande pause. ]

Ils étaient arrivé aux portes de la ville juste avant leurs fermetures. Le garde leur avait indiqué la meilleure auberge, leur assurant qu'il ne trouverait rien de mieux. Elie l'avait remercié d'un large sourire encore un peu ensommeillé.
L'auberge dénichée, un valet s'occupa de la malle alors qu'Elie et Phoe demandaient la plus belle chambre. On les y mena sans attendre et ce qu'elle découvrit lui donna entière satisfaction. le garde n'avait pas menti, l'endroit était chaleureux et confortable. Un grand lit à colonnes et tentures occupait la plus grande partie de la pièce. Devant la cheminée deux cathèdres de belle facture et dans un coin une petite table d'écriture. Comble du luxe, un retrait attenait à la pièce comprenant une sorte de chaise percée un grand baquet pour le bain et une petite tablette de marbre soutenant un broc. Parfait pour y séjourner une bonne semaine. La dame de Montsalvy avait préféré cette solution à celle de loger chez son petit frère. Elle adorait Gabriell mais son intuition féminine lui disait que sa belle sœur n'apprécierait pas cette intrusion dans sa demeure. De plus le couple avait 2 enfants en bas âge, ce qui leur donnait déjà bien assez de travail sans leur en apporter une charge supplémentaire.
La malle était déjà installée au pied du lit. Elle la fouilla à la recherche d'une chemise de nuit. Phoe s'était installé devant la cheminée, sirotant une chope de bière. Elle l'embrassa au passage, recueillant sur ses lèvres un peu de mousse puis alla faire une toilette rapide. Débarrassée de la poussière du chemin, les cheveux cascadant librement sur son dos, elle se glissa entre les draps. Bien vite son époux vint la rejoindre et c'est lovée dans ses bras qu'ils s'endormirent.


Un rayon de soleil printanier vint éclairer son visage. Elle s'étendit dans un soupir de bien être, appréciant la douche chaleur du corps contre le sien. Ouvrant doucement les yeux et tournant son visage elle constata de son aimé dormait toujours d'un sommeil de juste. Sans faire le plus petit bruit, elle se glissa hors de la couche pour ne point l'éveiller. A peine debout une nausée la submergeât et sans une impulsion instinctive qui la précipita dans la salle d'eau, elle aurait vomi sur le sol. Prise de vertige après avoir rendu ce qui n'était qu'un peu de bile, elle se laissa glisser sur le parquet. La tête lui tournait mais pourtant son cerveau fonctionnait à tout allure. Une évidence naissait petit à petit dans son esprit. Comment en étant médecin ne s'en était-elle pas rendu compte plus tôt? Elle calcula rapidement sur ses doigts. Presque deux mois depuis ses dernières menstrues, elle avait mis ce retard sur le compte de l' effervescence du départ en voyage. Pourtant d'autres signes étaient venu s'ajouter depuis bien des jours: cette fatigue tenace, son appétit grandissant, une certaine irritabilité face au postulant à Belrupt lui revint en mémoire et même ses corsages un peu étroits. Elle se releva doucement, s'approcha de la tablette, se servit un gobelet d'eau fraiche et se rinça la bouche. Ensuite elle se regarda attentivement dans le miroir. Elle fit glisser sa chemise et plaça ses mains en coupe sous ses seins. Ils était plus lourds, plus gonflés, les tétons saillants. Ses mains descendirent sur son ventre qu'elle palpa, sentant sous ses doigts un renflement dur annonciateur d'une vie future. aucun doutes n'était permis, elle était enceinte. Un sourire heureux se dessina sur son visage faisant pétiller ses yeux de bonheur.
La palpation se fit tendre caresse là où se trouvait bien à l'abri le fruit de leur amour.


Bonjour mon bébé, c'est maman...

Elle eu envie de se précipité dans la chambre afin d'annoncer au future papa l'heureuse nouvelle. Elle se retint pourtant de la faire. Rien ne pressait, le bébé n'allait pas s'envoler et Phoe avait besoin de dormir

...Chuuuttt on va laisser papa se reposer et ne pas faire de bruits..

A pas de loup elle alla chercher une robe un peu plus ample que les autres et s'en vêtit. Avant de sortir elle écrivit un message sur un morceaux de parchemin.

Citation :
Mon tendre amour,

Tu dormais si profondément que je n'ai pas eu le courage, ni l'envie de te réveiller.
Je suis partie me promener sur port et respirer l'air vivifiant de la mer.
Je te retrouve dans la salle de l'auberge à l'heure du déjeuner, j'aurai une surprise pour toi.

Je t'aime un peu plus qu'hier et bien moins que demain.

Ton Elie

Joyeuse comme un pinson, elle dégringola les escaliers et sortit dans la rue. Elle avait une faim terrible et décida de passer par le marcher s'acheter une dariole avant de rejoindre le port et peut être son frère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoenyx92

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 46
Localisation : La ou son coeur s'est posé

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Dim 1 Avr - 15:23

Citation :
Coucou Meli,

Un ptit mot des sages bienveillant sur toi, même loin de toi nous avons toujours une ptite pensée régulière pour toi.

Elie et moi avançons tous trois dans notre voyage, une halte plus courte que prevu sur Narbonne nous à permis de prendre un peu de repos même si nos journées ne sont pas des plus harassantes mais les routes sont quand même éreintantes surtout pour Élie.

Nous sommes aux anges depuis que nous sommes partis, heureux de nous retrouver, heureux de ne penser qu'à nous même si comme tu le vois, nos pensées t'accompagne.

Et toi alors? Comment te portes tu? Comment va Traps et son stock de bière?

Pour ton ami sur Montpellier, je suis désolé mais nous ne l'avons pas croisé.

Notre périple est loin d’être fini et je m'occupe de mon mieux de ta marraine qui en ce moment je dois le dire à des gouts bizarres. Je ne savais pas que le nougat / saucisson etait un plat qu'elle affectionnait et pourtant elle m'a prouvé l'autre soir le contraire.

Passes le bonjour de ma part à Paleo et surtout embrasse tous ceux qui nous sont chers à Moulins.

On compte sur toi pour nous donner des nouvelles de tout le monde.

Élie se joins à moi pour t'embrasser. Sois sage ou tu aura à faire aux remontrances de rigueur de notre part avant de te saouler à notre retour.

Ton parrain Phoe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoenyx92

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 46
Localisation : La ou son coeur s'est posé

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Dim 1 Avr - 15:46

Citation :
Expéditeur : Melisandre
Date d'envoi : 01/04/2012 - 14:45:02
Titre : Re: Coucou la ptite filliote

Coucou Mon parrain !

Je vais très bien, tu ma devancé j'allais vous écrire aujourd'hui !
Tu sais quoi? Ce matin je me suis réveiller en homme !!!! pourtant j'avais pas abuser de la bière...quoi que So, Morphey et ninon son rentré hier du coup on a fêter un peu ça...
Ça fait drôle d'avoir un truc entre les jambes....dit c'est grave?

Je suis contente que votre voyage ce passe bien ! et je pense que si Marraine à des gouts bizarre c'est quelle est enceinte !!!!!!!! elle est enceinte dit dit????? !!!
Je compte sur toi pour prendre bien soin d'elle, même si j'en doute pas !

Sinon Traps et moi nous nous portons bien, le stocks de bières est toujours pleins, quel question parrain voyons !
A Moulins en ce moment c'est calme, on a eu une grosse arrivé de berrichons il y a quelques mais bon ils sont vite partie.
Je passerais le bonjour pour toi à Paleo qui vas très bien, elle est avec Erandil son compagnon, très sympas !
Bientôt les élections Ducale comme Municipal et je pense que arthur va se représenté vu qu'il y a personnes....

Voilà pour les news !!!

Je vous embrasse très fort Parrain et Marraine
Vous me manquez !
Soyez prudent sur les routes, et n'oublier pas les alcools locaux comme la nourriture,

Melisandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoenyx92

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 46
Localisation : La ou son coeur s'est posé

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Ven 13 Avr - 21:21

Citation :
Expéditeur : Melisandre
Date d'envoi : 13/04/2012 - 17:12:28
Titre : Poour mon parrain adoré !
Bonjour Parrain Phoe,

Comment tu vas? et comment va marraine et votre petit phoelie(s)??
J'espère que votre voyage se passe toujours bien, et que les villes que vous traversez sont aminés. Vous êtes où?
La charrette se remplis pour moi d'alcool et de spécialités?

Ici à Moulins, c'est aminé en ce moment, il y a eu une révolte à la mairie, le soir ou j'étais de garde !!!! pffff quel nuit que j'ai passé ! Et en plus celui qui a voulu attaqué la mairie était seul, un homme en plus !
Avec arthur, hygie, et moi on réanime le comité des fêtes, on va bientôt organisé le concours de damoiseau/damoiselle.
Il y a soso et Morphey aussi qui se sont affronté en lice pour leur anniversaire de Mariage ! Jte jure alors. Devine qui a gagnée? c'est so bien sur ! Le morphey il l'était amoché !

Sinon moi je vais bien du moins j'essaye, enfin je sais pas où est traps...j'ai aucune de nouvelles de lui depuis 2 voir 3 semaines...je sais pas quoi pensée de cette absence soudaine....et je suis en train de me posé pleins de questions.
Je pense à vous, et je payerais cher pour tout laissé et venir vous rejoindre.
Heureusement, que mes différentes activité m'occupe, et puis aussi mes études à Belrupt.

Voilà pour les nouvelles,
Je t'envoie pleins de bisous à toi et à marraine et à son ventre, enfin au Phoelie hein
Bisous
Votre filleule à qui vous manquez Melisandre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elienore

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Lun 16 Avr - 18:32

[Mimizan - Bien plus tard ]

Le voyage depuis Moulins ,en Bourbonnais Auvergne, se passait bien et même plus que bien pour les époux puisqu'aucune mauvaise rencontre ne devait être signalée.
Après avoir traversé la Bourgogne, le Lyonnais-Dauphiné, longé la côte méditéranéenne du Languedoc, passé par les Comtés de Toulouse, d'Armagnac - Comminge et pour finir le Béarn, ils avaient enfin vu le territoire Gascon se profiler à l'horizon.

Son fidèle pigeon Proxy avait alors volé jusque Mimizan afin de prévenir sa cousine Laureen de leur arrivée et du séjour qu'ils comptaient passer dans cette ville en bord d'océan.
Elienore en gardait un souvenir heureux et c'est non sans plaisir et excitation qu'elle passa les portes de la ville. Il fallait maintenant trouver la charmante demeure aux volets bleus. Connaissant Laureen , elle avait certainement déjà tout préparé pour leur venue. Le plaisir de recevoir était de tradition familiale.
C'est donc sans étonnement qu'ils furent accueillit par une délicieuse effluve de poularde.


Lau ta maison est à ton image, elle respire la bonne humeur.
Merci de nous accueillir.


Son époux, après les salutations d'usages, laissa les deux cousines se retrouver après des mois de séparations.
Elle lui sourit tendrement et l'embrassa pour le remercier de cette délicate attention. Il faut dire que deux bavardes impénitentes ensemble auraient eu vite fait de l'assomer. Il préféra donc battre en retraite et se charger de l'énorme malle à monter dans la chambre qui leur était attribué pour leurs vacances.

Les jours passèrent plus agréables les uns que les autres. Les habitants de Mimizan était à la hauteur de leur réputation, chaleureux et accueillants. Les soirées en taverne bien divertissantes entre pots et couvercles, ce qui était loins d'être la cas dans les nombreuses autres villes qu'ils avient traversées durant ce voyage de noce. Elie avait découvert le vindjo et en rafolait presque autant que son précieux nougat.

Qu'il était bon de prendre le temps de vivre. Caressant son ventre qui s'arrondissait légèrement, elle sabla le courrier qu'elle venait d'écrire à Mélisandre.


Citation :
Bonjour notre fillote préférée,

Oui tu es la préférée mais en même temps tu es la seule donc pas compliqué d'avoir cette place privilégiée. Je plaisante et tu sais que ton parrain et moi t'aimons énormément.

Nous sommes navré d'apprendre que tu n'as pas vu Traps depuis si longtemps. J'espère qu'il ne lui est rien arrivé de fâcheux et qu'il va vite te revenir. Il est normal que tu te poses des tas de questions. Nous sommes de tout cœur avec toi.

Pour nous le voyage continue à parfaitement bien se dérouler. Nous sommes heureux de n'avoir fait aucune mauvaise rencontre. Nous sommes passé par Orthez en Béarn et y avons croisé Cooky et pleins d'anciens élèves. La soirée à été très agréable et arrosée comme tu dois t'en douter. Cela nous a changé de tous ces villages désert que nous avons traversé.
Depuis une bonne semaine nous somme à Mimizan en Gascogne, chez ma cousine Laureen. La ville est tellement agréable que nous avons décidé d'y rester une semaine de plus, écourtant le reste du voyage pour rentrer ensuite en BA. Nous devrions êtres de retour dans les premiers jours de mai. Je dois bien avouer que Moulins et vous tous me manquez.

Notre Phoelie se porte bien, si mes calculs sont bons j'en suis à 3 mois de grossesse et mon ventre s'arrondit doucement. Ton parrain adore poser sa main dessus et l'y laisser durant des heures entières. Il attend avec impatience de le sentir bouger. Je crois bien qu'il est déjà fou de cet enfant et m'entoure de milles petites attentions. je ne pouvais rêver meilleur époux.

Notre charrette est bourrée à craquer de bouteilles d'alcools en tout genre. Nous avons découvert ici une spécialité locale appelée le Vindjo. Mélange de vin, de vieille alcool de prune et d'épices qu'il faut faire chauffer avant de le déguster. Sommeil de plomb garanti.

Nous t'envoyons pleins de bisous à toi et les amis de Moulins
Ton parrain et ta marraine.

Elle avait envie d'aller se promener à la plage. Elle se leva et s'approcha doucement de son époux et déposa un baiser sucré dans son cou.

Tu restes ici ou tu m'accompagnes à la plage?
Nous pourrions chercher quelques beaux galets pour ta collection.


Sourire taquin. Phoe et sa passion pour les cailloux étaient devenu presque légendaire dans leur duché.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phoenyx92

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 46
Localisation : La ou son coeur s'est posé

MessageSujet: Re: Voyage de Noce   Jeu 19 Avr - 20:42

La halte longue qu'ils entreprirent à Mimizan était la bienvenu, les corps étaient quelque peu éprouvés et Élie malgré que sa grossesse se passait aux mieux devait malgré tout prendre repos et se détendre aux mieux. La cousine Lau etait une femme un peu fantasque mais avec le cœur sur la main comme, pas la famille pour rien celle-la.

Son corps changeait petit à petit, son ventre plat prenait de l'arrondit, il le sentait bien a chaque main posé sur celui-ci. Sa poitrine aussi donnait des signes épanouissement, poitrine si magnifique de nature il allait surement jouer de ses taquineries favorites pour venir la caresser et lui montrer au combien il était heureux de cette vie qui s'installer surement en elle.

Élie avait toujours ce ptit plus qui l'a rendait incomparable à n’importe qu'elle autre femme vivant dans ce monde et ses alentours. Toujours à penser a son mari avant de penser à elle, comment remercier cette femme de tout le bonheur qu'elle lui offrait au quotidien.


- Tu restes ici ou tu m'accompagnes à la plage? Nous pourrions chercher quelques beaux galets pour ta collection.

Souriant de la proposition double d'une ballade en sa compagnie et de la recherche de cailloux ridicule mais qu'il aimait collectionner, il lui prit la main et l'accrocha a sa taille, scellant ses lèvres sur les siennes pour lui prodiguer un baiser savoureux.


- Excellente idée ma ptite fleur, le grand air de la mer ne pourra nous être à tout trois que bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage de Noce   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage de Noce
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de l'Aubépine :: Au loin du domaine :: Les voyages-
Sauter vers: